/ Préparer son financement

Bien renégocier son prêt immobilier

Vous avez souscrit votre prêt à une période où les taux d’intérêt étaient plus élevés et vous aimeriez le renégocier ? Est-ce possible ? Est-ce intéressant pour vous ? Comment vous y prendre ? Voici quelques pistes pour mettre tous les atouts de votre côté.

Dans quels cas renégocier votre prêt immobilier ?

Vous trouvez votre taux trop élevé

Tout est relatif ! Pour qu’une renégociation soit intéressante, il faut que vous puissiez obtenir une diminution significative de votre nouveau taux. En effet, renégocier votre prêt engendre des frais qu’une baisse minime de taux ne couvrira pas : à vos calculettes !

Vous êtes dans une situation financière stable

Si votre situation financière est stable ou qu’elle s’est améliorée depuis la souscription initiale de votre prêt immobilier, vous avez de bonnes chances de parvenir à vos fins. Il en va de même si vous détenez des placements dans la banque (assurance-vie, livret d’épargne, P.E.A...) et que vous êtes considéré comme un « bon client ».

Dans le cas contraire, soyez patient pour l’instant. Mieux vaut attendre que votre situation s’arrange pour être en position de force vis-à-vis de votre banquier.

C’est le bon moment pour bien négocier

Le remboursement de votre prêt comporte une partie d’intérêts et une partie du capital emprunté. Au début, vous remboursez beaucoup d’intérêts et peu de capital, puis c’est l’inverse. Plus votre prêt est récent, plus c’est intéressant de renégocier ! En revanche, il y a un moment où cela ne vaut plus la peine de renégocier, car vous aurez remboursé la majorité des intérêts que vous devez.

Voilà pourquoi dans la plupart des cas, une renégociation de prêt immobilier est plus intéressante quand la durée qui vous reste avant de rembourser la dernière échéance est plus importante que la durée qui vient de s’écouler.

Bien vous préparer pour bien renégocier

Avant toute chose, consultez votre tableau d’amortissement

Vous connaîtrez ainsi précisément :

  • le montant total des intérêts,
  • le montant cumulé des intérêts qui restent à rembourser,
  • la durée de votre prêt (passée et à venir).

Faites des simulations

Faites des simulations sur internet avec un taux proche de ceux pratiqués aujourd’hui (il existe bon nombre de sites spécialisés). Si le jeu en vaut la chandelle, n’hésitez pas à consulter d’autres établissements bancaires, ou un courtier, pour connaître leurs conditions de rachat de prêt. Vous pourrez ainsi comparer s’il vaut mieux renégocier votre prêt auprès de votre banque actuelle ou vous diriger vers un autre établissement qui vous le rachètera. Voir comment fonctionne le rachat de prêt.

Bon à savoir : les frais d’une renégociation se limitent aux frais de l’avenant du contrat que la banque établit. Lors d’un rachat de prêt par un autre établissement, les frais sont plus conséquents (pénalités de remboursement anticipé, frais de main levée d’hypothèque, frais de dossier, assurance…)

Que devient votre assurance emprunteur ?

Votre assurance est liée à votre contrat de prêt

Lorsque vous le renégociez, la banque édite un avenant afin de mettre à jour le taux qu’elle vous accorde. Cela n’impacte pas l’assurance que vous avez souscrite, qu’il s’agisse de l’assurance proposée par votre banque ou que vous ayez fait appel à une délégation d’assurance.

Pouvez-vous changer d’assurance emprunteur ?

Vous vous dites que c’est peut-être le moment de faire baisser le coût de votre assurance ?

Sachez qu’il vaut mieux séparer les deux opérations si votre assurance emprunteur est celle de votre banque : vous négocierez plus facilement.

Commencez par obtenir une remise sur le taux de votre prêt. Rien ne vous empêchera ensuite de changer d’assurance à la prochaine date anniversaire de votre contrat.

Important : pour que votre banque accepte que vous changiez d’assurance emprunteur en passant par une délégation d’assurance, cette dernière doit présenter des garanties au moins équivalentes à celles que vous aviez auparavant.

Vous avez toutes les clés en main pour bien renégocier votre prêt

Constituez un dossier en béton

Rassemblez tous les documents relatifs à votre prêt (échéancier, capital restant dû, assurance…) et à votre situation financière (bulletin de salaire, autres revenus, feuille impôts, charges…).

Venez au rendez-vous avec vos simulations, vous disposerez ainsi d’arguments solides et factuels face à votre interlocuteur.

Prenez rendez-vous avec votre conseiller habituel

Rencontrez votre interlocuteur en face à face ! C’est plus efficace qu’envoyer un courrier simple qui risque de rester sans réponse ou de déboucher sur une proposition de rendez-vous tardif.

À RETENIR

  • Pour vous être favorable, une renégociation de prêt doit afficher un différentiel de taux de 1 % ou plus (en fonction du montant emprunté)
  • La durée du prêt qui reste à courir doit être plus longue que la durée passée
  • Argumentez avec des « preuves » à l’appui (tableau d’amortissement, justificatifs de votre situation personnelle et financière, simulations…

Retrouvez sur maselectionimmo.fr un simulateur de financement et n'hésitez pas à remplir le formulaire afin d'être rappelé et conseillé !

Image par rawpixel.com de Pexel

Bien renégocier son prêt immobilier
Partager