/ DPE

Du changement du côté du diagnostic de performance énergétique (DPE) des logements

Le 1er juillet 2021, marquera la refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mise à jour de la méthode de calcul fera basculer 800.000 logements chauffés au fioul ou au gaz en étiquettes F et G, c’est à dire en statut de passoire énergétique. A contrario, les logements chauffés au bois et à l'électricité devraient eux sortir de cette catégorie, soit près de 600.000 logements.

Avec cette réforme, le gouvernement souhaite améliorer un outil bien connu des Français, mais peu compris en le rendant facile à comprendre et surtout fiable. Le nouveau DPE deviendra « opposable juridiquement » à l’instar de l’état des installations électriques, de la présence d’amiante ou de plomb.
La méthode de calcul du DPE ne se basera désormais plus sur les anciennes factures de consommation énergétique, mais « sur les caractéristiques physiques du logement comme le bâti, la qualité de l’isolation, le type de fenêtres ou le système de chauffage », précise le ministère de la transition écologique et solidaire.

Le DPE a longtemps été source de polémiques. Exemple parlant, le fait que des logements anciens n’ayant fait l’objet d’aucun travaux bénéficient du même classement qu’un bien construit récemment. Des méthodes de calcul peu fiables expliquaient ces résultats anormaux. Grâce à la nouvelle méthode de calcul, ces couacs ne devraient plus avoir lieu.

Autre mesure prévue, l’interdiction de location ou de la mise en vente de logement « passoires thermiques ». Ce projet issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, entrera progressivement en vigueur à partir de 2023. Le DPE contient désormais des recommandations, sur des travaux de rénovation possible et une estimation de coût, ainsi que des best practices sur le bon usage du logement. L’affichage du DPE sera désormais obligatoire dans les annonces immobilières à compter du 1er janvier 2022.

Le DPE a été créé en 2006, il est obligatoire lors de la vente ou la mise en location d’un bien immobilier. Il estime sur une échelle de « A » à « G », la consommation énergétique et le taux d’émission de gaz à effet de serre d’un logement, en résumé sa performance énergétique. Le DPE score les bâtiments, maisons… Mais aussi outils ménager, voitures… De la lettre A pour les plus performants, à la lettre G pour les plus énergivores.

Du changement du côté du diagnostic de performance énergétique (DPE) des logements
Partager